[Rituel de création collective] Habiter la Terre avec poésie

Depuis que je suis arrivée dans la Drôme, ma créativité est stimulée par les espaces de nature sauvage, non domestiquée, non aménagée par des projets humains.

Influencée par cet environnement, je cultive l’acte poétique, une façon d’accueillir et de sublimer le réel. Cet acte me permet de traverser le réel en plantant des graines d’espérance au présent.

En juin, j’ai écris une lettre à destination de propriétaires de résidences secondaires. Il semblerait qu’environ 1/4 des habitations soient des résidences secondaires dans le Diois. J’y partagé mon souhait d’être accueillie par un.e propriétaire sensible à une démarche artistique « Habiter la Terre en poésie »en écho avec une résidence d’architecture qui s’est tenue à Die. L’idée d’habitat complémentaire et de mobilité est actuelle avec les enjeux locaux et planétaires, à la fois, sociaux, culturels et environnementaux. Soutenir la création, l’acte poétique, c’est soutenir une évolution inspirée pour l’avenir.

Une prochaine étape sera d’envoyer ce texte accompagné d’une grue de papier, à des propriétaires, à la rencontre des possibles, au gré de mes pas.

Habiter les divisions fertiles pourquoi pas, écouter et offrir de l’espace aux créations fécondes, certainement.

Gabrielle Soo-ah SON

Juillet 2021

Catégories :Non classé

Tagged as: , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s